Placement & Fiscalité Plan d'accès
Home

Actualités : Placement & Fiscalité


Comment optimiser votre fiscalité !

05/11/13

Vos versements sur un FCPI ou sur un FIP ouvrent droit à une réduction de votre impôt sur le revenu à hauteur de 18 % de leur montant. Cette réduction d’impôt est plafonnée, sur chacun de ces deux dispositifs, à 2 160 € pour une personne seule et à 4 320 € pour un couple soumis à imposition commune, ce qui correspond respectivement à des versements de 12 000 et 24 000 €. Cette réduction d’impôt vous est accordée à la condition de conserver les parts de FCPI ou FIP pendant 5 ans voire plus suivant les fonds.

En matière d’ISF, un versement sur un FCPI ou sur un FIP vous permet d’obtenir une réduction maximale sur l’impôt égale à 50 % du montant investi par le fonds dans les PME éligibles (innovantes ou de proximité). Ainsi, pour un FCPI constitué de 90 % de titres de PME, la réduction d’ISF pour l’année de souscription se montera à 45 % du montant du versement. La réduction d’ISF est plafonnée, sur chacun de ces deux dispositifs, à 18 000 € par an et par foyer fiscal.

En savoir plus : consultez notre site dédié www.fcpi-enligne.com



ASSURANCE VIE : les mineurs souscripteurs

31/10/13
En partenriat avec FIDROIT : vidéo de Richard CHALIER (directeur de l'exploitation FIDROIT et associé)

Un mineur s'il dispose de capitaux peut les remployer dans un contrat d'assurance vie (contrat qui a une vocation d'épargne, de placement). Il est toutefois nécessaire que ses représentant légaux valident et signent le contrat d'assurance vie (parents ou tuteurs - juge des tutelles). Habituellement, un ou plusieurs bénéficiaires peuvent être désignés ; dans le cadre de la souscription d'un contrat d'assurance vie par un mineur, seul la mention "les héritiers légaux" (sans les nommer) peut être mentionnée sauf si le juge des tutelles autorise la désignation d'un bénéficiaire.


Point conjoncture : Perspectives pour le dernier trimestre 2013

11/10/13
Interview de Philippe Forni, Directeur Général de CAMGESTION

 

SCPI et assurance vie

Octobre 2013


Pour doper la rentabilité de votre contrat d'assurance-vie, n’hésitez pas à diversifier votre épargne vers la " pierre papier ".

Mixez immobilier et assurance vie


L’assurance-vie offre un accès aux marchés actions, obligations, et à la pierre. Il est en effet possible d'insérer des parts de SCPI (société civile de placement dans l’immobilier) dans votre contrat.

L’intérêt des SCPI : seules les SCPI « de rendement » en immobilier d’entreprise (bureaux, murs de magasins, entrepôts ... ) sont accessibles via l’assurance-vie. Pour préserver la stabilité, leurs gérants assurent, en effet, une bonne diversification, ce qui permet de minorer le risque pour l’investisseur. Autre atout : leur rentabilité. Ces SCPI ont rapporté en moyenne 5,16 % bruts en 2011. En outre, l'investisseur est déchargé de tout souci de gestion et investit en immobilier d’entreprise, en général inaccessible en direct aux particuliers.

Des SCPI dans un contrat : l’intérêt de loger vos parts de SCPI au sein de votre assurance-vie est que vous vous assurez une liquidité plus forte : si vous avez besoin de les vendre, l’assureur vous les rachètera à tout moment sans délai. Le seul inconvénient est l’impossibilité de réaliser cet investissement à crédit.

Dernier point : la fiscalité appliquée sur les revenus et sur les ventes de SCPI est celle de l’assurancevie, nettement plus intéressante que celle des revenus fonciers.


La SCPI Multimmobilier 2 est disponible dans Alpha Vie



Urban Prestigimmo, SCPI Malraux

Octobre 2013

SCPI Malraux Urban Prestigimmo

Cette SCPI permet une réduction d'impôt de 30 % du montant des dépenses de travaux (dans la limite de 100 000 par an et par foyer fiscal).

La quote-part travaux est de 65 % minimum du montant de la souscription diminué des frais de collecte, soit une réduction d'impôt cible de 18 % du montant total de la souscription, non soumis au plafonnement global des niches fiscales. Pour cela, les immeubles acquis feront l’objet d’une restauration complète sous la surveillance des architectes des bâtiments de France. Outre l’économie d’impôts, cette SCPI donne accès à un portefeuille d’immeubles d’exception au cœur des villes, dans les quartiers historiques, essentiellement en secteurs sauvegardés. Pour bénéficier de cet avantage fiscal les parts doivent être conservées pendant 9 ans minimum à compter de la première mise en location du dernier bien assuré. Ce dispositif n’est pas soumis au plafonnement global des niches fiscales.


En savoir plus sur la SCPI Malraux Urban Prestigimmo





Note de conjoncture

Septembre 2013

L’économie mondiale
Les marchés financiers ont passé le début de l’été comme nombre de vacanciers : sans stress ni contrariété. Agréablement surpris par le niveau de croissance dans la zone euro, ils ont progressé en juillet et jusqu’au début août. Mais la tension internationale autour du conflit syrien et la perspective du changement de politique monétaire de la Fed ont provoqué des inquiétudes et une baisse des marchés actions.
Aux États-Unis, la sortie de crise est encore lente. La croissance, positive, reste insuffisante : la consommation des ménages est freinée par un marché de l’emploi peu dynamique et la remontée des prix de l’énergie. Dans ce contexte somme toute fragile, la Banque fédérale américaine dispose d’une marge de manoeuvre étroite pour infléchir sa politique de réduction des déficits budgétaires.
Les bonnes nouvelles sont venues de la zone euro, qui affiche une croissance positive du PIB au second trimestre (+ 1,1 %), après six trimestres consécutifs de baisse. En Allemagne (+ 2,9 %) et même en France (+ 1,9 %), la consommation a joué un rôle moteur. Le Portugal a enregistré un fort rebond de son PIB, témoignant d’un début d’amélioration de la situation économique dans les pays périphériques.

La situation économique se tend dans les pays émergents à balance courante déficitaire (Inde, Indonésie, Turquie en particulier). Des tensions sont apparues aussi sur le prix du pétrole, très sensible à la montée des risques géopolitiques (conflits en Egypte et en Syrie).

Les marchés
Les taux longs 10 ans aux USA ont progressé pour s’établir fin août à près de 2,80 %. La perspective d’une réduction des achats de titres de la Fed a continué à peser sur les obligations américaines. En zone euro, les taux longs allemands (1,90 %) et français (2,50 %) ont suivi le mouvement de hausse. Les marchés actions ont enregistré un fléchissement au mois d’août, la confiance des investisseurs ayant été entamée par l’annonce de la Fed et le dossier syrien. Les marchés actions de la zone euro ont toutefois mieux résisté.

Les perspectives
La rentrée politique et économique est riche d’échéances importantes (élections en Allemagne) mais s’accompagne aussi de menaces : intervention militaire en Syrie, crise pétrolière, resserrement de la politique monétaire aux États-Unis… Sauf déclenchement d’une crise grave, la croissance devrait se raffermir progressivement dans les pays développés et la pression fiscale s’atténuer aux États-Unis.
Les banques centrales - américaine et européenne - devraient maintenir leurs taux directeurs. Il est probable que les taux longs américains se stabilisent, en fin d’année, sous la barre des 3%. À moins, bien sûr, que de fortes tensions se déclarent sur le prix du pétrole.
Les marchés actions, inquiets des tensions internationales autour du conflit syrien, pourraient bien connaître quelques turbulences, et offrir un potentiel de hausse limité d’ici à la fin de l’année 2013.


SCPI : un rendement toujours supérieur à 5% en 2012

45 années d’existence, 260 immeubles et 560 locataires, des adresses d’exception au cœur de Paris : Epargne Foncière est une SCPI d’entreprise, avec un patrimoine de qualité investi en immobilier de bureaux. Découvrir la SCPI Epargne Foncière (La Française AM)

Pied de page
© DCGA - Mentions légales - Contacts Rat invest-enligne.com